Lait, mensonges et propagande, T. Souccar

Voici un livre qui porte bien son nom. Il s’agirait presque d’un thriller alimentaire, vu l’ampleur et la profondeur de l’intrigue qui est révélée.

Ce livre s’adresse en premier lieu a des professionnels de la santé ayant une formation scientifique, ce qui donne une idée de la rigueur apportée à la justification de chacun des propos qui y sont tenus. Bien entendu les (nombreuses) références sont indexées en fin d’ouvrage.

C’est quasiment un travail historique, qui fait la lumière sur les origines et les causes de la promotion des laitages. On y suit, sur fond de mauvaise foi et de corruption, les péripéties des intérêts financier de l’industrie laitière, ses rapports avec les scientifiques, la médecine et les autorités politiques, du consensus à l’approbation quasi messianique, jusqu’aux premières divergences et prémices du divorce. Les faits sont têtus.

composition_3produitsjours_iplc
affiche du PNNS

 

C’est bien la sur-consommation de laitages qui est pointée du doigt ici, celle-là même qui est prônée par le PNNS (et les autorités sanitaires françaises, entre autre), les 3 à 4 portions par jour. Voici pourquoi :

  • Dans l’ensemble, la littérature scientifique ne montre aucun bénéfice à consommer une grande quantité de produits laitiers, à l’exception de quelques études au protocole discutable financées par l’industrie (pourtant régulièrement mises en avant).
  • Les risques liés à la consommation régulière de laitages ont eux, été mis en avant par les chercheurs (favorise le développement de certains cancers, le diabète de type 1, risque de fracture accrut après 50 ans…).
  • Au vu des méthodes de l’industrie moderne, les qualité du lait est aujourd’hui plus que discutable (sans parler de l’aspect éthique).

 

L’aspect physio-biochimie, y est rendu accessible à tous. On apprend ainsi le rôle de l’IGF-1 (facteur de croissance), le fonctionnement de l’immunité et l’implication de l’insuline bovine dans l’apparition du diabète de type 1. Sont aussi abordés l’absorption du calcium selon l’alimentation, les quantités recommandées et comment les obtenir sans le calcium laitier.

Bref, un tableau très complet de l’influence de laitages sur l’organisme.

5-les-produits-laitiers-pub
mensonge ET propagande

Faut il lire Lait, mensonges et propagande ?

Sans hésitation, oui ! La consommation de laitages n’est pas déconseillée ici, simplement ré-envisagée, à la lumière des connaissances scientifiques globales, hors censure.

Les conséquences de l’abus de produits laitiers sont réelles et bien plus profondes que ce qui est exposé ici. Il s’agit donc d’une mise en garde de santé publique !

Bonne lecture !

Thomas, coach santé : santeleman@gmail.com

Publicités

Une réflexion au sujet de « Lait, mensonges et propagande, T. Souccar »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s