Les piliers de la santé

Notre santé repose sur plusieurs piliers que je vais développer dans cet article :

  • Le sommeil et le repos
  • L’alimentation
  • L’activité physique
  • La qualité de nos relation sociales
  • Le contact avec la nature, le soleil
  • La spiritualité

C’est un classement arbitraire qui permet une approche suffisamment  pertinente. Ces 6 domaines sont interdépendants, modifier ses habitudes alimentaires par exemple, aura des conséquences sur l’ensemble du mode de vie. C’est pourquoi les résultats seront bien supérieurs si l’on fait des efforts, mêmes modérés, sur chacun des piliers de la santé.

Riez_quatre_colonnes_romaines

Bien entendu notre environnement (ville, banlieue, campagne…) influence grandement notre santé, seulement nous ne pouvons pas le changer seul, à moins de déménager ou de s’offrir des vacances. C’est pourquoi je fais le choix, de me concentrer sur le mode de vie, ce que je peux (plus ou moins) facilement modifier.

 

Le sommeil et le repos :

C’est le point prioritaire. Je vois beaucoup de gens faire des efforts sur leur alimentation et pratiquer un sport, mais sans accorder une place suffisante au repos, s’étonner ensuite de n’avoir que si peu de résultats.

On a beau fournir la meilleure alimentation du monde à une personne épuisée, elle sera incapable de la digérer et de l’assimiler, pas plus qu’elle ne pourra prendre du plaisir à faire du sport ou aura envie de rire avec ses amis. Sa seule motivation sera d’abréger ses activités pour aller dormir.

Pour qu’un corps fonctionne correctement, il a besoin de repos, à l’image du cœur qui bat tout au long de la vie et qui pourtant, est au repos les deux tiers du temps.

Un sommeil de qualité et d’une durée suffisante permet à l’organisme de récupérer, physiquement et nerveusement, de régénérer ses tissus. C’est pourquoi, il faut prêter attention aux signes de fatigue et ne pas hésiter à questionner ses rythmes de vie.

La capacité à se détendre et relâcher son mental permet un assoupissement plus aisé ainsi qu’un sommeil plus calme.

lemur-sleep

L’alimentation :

Nous en tirons notre énergie ainsi que les éléments nécessaires à la construction de notre corps. La qualité de nos aliments est donc d’une importance capitale.

Comment notre organisme pourrait-il fonctionner correctement si nous lui apportons de la nourriture de piètre qualité ? Eh bien, il ne le peut pas, il survit seulement.

Je mange pour avoir de l’énergie, mais si je me sens somnolent en sortant de table, alors il serait bon que je m’interroge sur le contenu de mon assiette, tant en qualité qu’en quantité.

La transformation des aliments altère leur qualité nutritive, détruit les vitamines, modifie l’état chimique des minéraux les rendant moins assimilables (voire pas du tout), créé de nouvelles molécules bien souvent toxiques (par exemple les réactions dites “de Maillard” lors de la cuisson d’un élément contenant sucres et protéines, dont l’acrylamide, produite durant la torréfaction, entre autre) et en diminue considérablement l’énergie électromagnétique (or la physique quantique nous dit que tout est énergie. Un aliment à faible valeur énergétique fera baisser la notre, donc diminuera notre niveau de vitalité. Peut on encore parler de nourriture dans ce cas ?).

Il est dans notre intérêt de choisir une nourriture la plus brute et naturelle possible, fraîche, locale, de saison et bio, autant que faire ce peut. Je vous conseille également de réduire votre consommation de produits laitiers et de céréales (notamment celles qui contiennent du gluten) mais aussi de limiter les produits animaux, nous n’avons pas besoin d’en manger tous les jours.

carrot-1085063_960_720

L’activité physique :

Les bienfaits d’une activité physique d’intensité faible à modérée sur la santé globale ont été démontrés maintes fois.

Le corps humain est prévu pour le mouvement. S’il reste au repos trop longtemps, il s’affaiblit, devient douloureux, se dégrade.

De plus nous prenons un certain plaisir à bouger, à sentir la machine fonctionner, via notamment la sécrétion d’endorphines à l’effort, mais aussi pour la joie d’accomplir quelque chose, de se prouver que l’on est capable et ainsi accroitre l’estime et la confiance en soi.

L’effort physique participe à la détoxification de l’organisme (transpiration et circulation de la lymphe), à l’élimination des graisses superflues, à la tonification musculaire, à l’augmentation du métabolisme, et donc à plus d’énergie et une meilleure santé, tout les sportifs vous le diront !

A contrario, l’excès de sport peut nuire, particulièrement s’il est couplé à une alimentation inadaptée ou à un repos insuffisant, et entrainer des blessures, une diminution des performances et de l’estime de soi, etc.

Il n’est pas nécessaire de courir un marathon pour aller mieux, mais simplement de faire une activité adaptée à ses capacités du moment, 20 minutes de marche par jour peuvent être suffisantes dans un premier temps.

Une bonne posture ainsi qu’une respiration ample et profonde sont des facteurs de performance et de bien être.

weight-lifting-311241_960_720

La qualité de nos relations sociales :

Nous fréquentons d’autre personnes au quotidien. Un sourire, un salut chaleureux, même de la part de quelqu’un que l’on connait peu, font toujours plaisir. A l’inverse, une altercation ou un échange d’impolitesses, vont nous contrarier et nous mettre de mauvaise humeur. Ce qui n’est pas sans conséquences sur notre psychisme et peut s’avérer être une source de stress. Et ce d’autant plus que l’on se crêpe le chignon avec des personnes que l’on fréquente régulièrement, comme nos collègues de travail, ou carrément notre famille ou notre conjoint. Je n’ai jamais compris comment faisaient ces couples qui se disputent à longueur de journée mais restent ensemble malgré tout.

La plupart du temps, une dispute se base sur une incompréhension mutuelle, une interprétation erronée des actions de l’autre.

Il est important de réapprendre à communiquer vraiment, ne pas dissimuler ce que l’on pense (même par peur de blesser l’autre) être franc et honnête, ne pas hésiter à être qui l’on est, mais également accepter de prendre du recul sur notre propre comportement, reconnaitre nos erreurs, savoir demander pardon et pardonner, aux autres et à soi-même. Ce sont, je le pense, des clés pour harmoniser nos relations sociales.

Cela dit, il est parfois nécessaire de faire le ménage dans notre entourage, nous n’avons aucune raison de nous forcer à voir untel, si cela se passe mal à chaque fois, crée du stress et de la frustration, peu importe si cela vient de lui ou de moi (il faut être 2 pour avoir une interaction, la responsabilité est partagée). Une prise de distance temporaire ou définitive, peut être une solution.

A l’inverse, il est bienvenu de se rapprocher des personnes qui nous attirent, avec lesquelles on se sent bien, qui partagent nos valeurs, nous inspirent.

social-media-581783_960_720

Le contact avec la nature :

Il est toujours agréable au réveil, d’ouvrir ses volets sur un ciel d’azur éclairé par un soleil radieux. Nous apprécions tous sentir les rayons du soleil sur notre peau, et pour cause, la lumière nourrit et favorise diverses fonctions de notre organisme, indispensables à une santé de fer.

On apprécie également de prendre l’air, de faire une balade dans la nature (moins hélas, si l’on est allergique aux pollens), nous avons toujours cette connexion avec l’environnement. On entend les oiseaux, le vent dans les feuilles. L’odeur de la terre et de la forêt. Le calme puissant des arbres centenaires. Cela représente l’occasion de s’échapper du quotidien, des villes, des routes et des automobiles. Une pause en dehors du monde moderne et de ses rythmes effrénés, épuisants. Cela fait du bien, permet de relâcher la pression, d’oublier les soucis du quotidien, les voisins, le travail, etc.

On retrouve l’ambiance du mode de vie originel, et on comprend qu’on s’en éloigne parfois un peu trop.

landscape-mountains-nature-clouds

La spiritualité :

Je place ici beaucoup de choses : les croyances spirituelles et religieuses, la philosophie, la réflexion sur soi, le rapport entre soi, les autres, le monde ou l’univers, le pardon ,l’amour, etc.

Ce qui est important, c’est que nos croyances nous apportent de la joie, de l’énergie pour continuer notre existence avec  bonne humeur et entrain, pour nous soutenir dans les épreuves de la vie, pour nous faire rire, même dans les situations les plus tragiques. Pour prendre de la hauteur sur la société des hommes, ré-enchanter notre vision du monde et ne pas sombrer dans le nihilisme.

La valeur d’une croyance se mesure à l’aune de la joie qu’elle procure.

Carina_Nebula

 

C’était un survol rapide des différents piliers de la santé, j’aurais l’occasion d’y revenir dans d’autres articles.

Qu’en pensez vous ? Auriez vous quelque chose à rajouter ?

 

Amicalement,

Thomas

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les piliers de la santé »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s