La Lymphe, son rôle majeur dans la santé

La lymphe :

 

Le corps humain est composé de trois éléments :

  • Cellules
  • Sang
  • Lymphe

 

Lorsque je parle de la lymphe, je fait allusion à 3 choses :

  • Ce que l’on appelle couramment la lymphe : soit environ 2 litres de liquide blanchâtre situé dans les canaux lymphatiques,
  • Le liquide interstitiel qui comme son nom l’indique se trouve dans les interstices, entre les cellules et dans tous les tissus,
  • Le liquide cérébro-spinal, dans lequel baignent le cerveau et la moelle épinière.

Ces trois liquides forment la lymphe, ils couvrent l’intégralité de l’organisme et sont en contact avec chaque cellule. Ils convergent dans les canaux lymphatiques qui se déversent dans les ganglions du même nom. C’est là qu’a lieu la neutralisation des agents pathogènes, grâce aux microorganismes (microbes) et aux globules blancs.

De composition identique ils ont le même rôle principal, à savoir : drainer les toxines (les fameux acides) évacuées par les cellules, les débris cellulaires, les micro-organismes pathogènes et les acheminer  vers les portes de sorties du corps les émonctoires, dont les principaux sont les reins et l’intestin. (article émonctoires à venir).

Le système lymphatique transporte également les cellules immunitaires. C’est une sorte de super égout pour l’organisme.

 

Contrairement au sang qui est pompé par le cœur, la lymphe circule principalement grâce aux mouvements du corps. Avoir une activité physique régulière est donc crucial pour un bon drainage des déchets, vers les émonctoires afin de s’en débarrasser définitivement.

L’organisme est un tout et n’a pas de barrières imperméables. S’il y a une toxicité élevée quelque part, elle peut très bien se diffuser à une partie ou à l’ensemble du corps via la lymphe qui est présente partout.

 

Il est intéressant de noter que le liquide interstitiel (donc la lymphe) joue le rôle d’intermédiaire entre le sang et les cellules. C’est-à-dire que lorsque l’intestin absorbe les nutriments, ils passent par la lymphe avant d’entrer dans le sang. De la même manière, les nutriments du sang traversent la lymphe avant d’arriver aux cellules.

A votre avis que se passe-t-il lorsque la lymphe est remplie à craquer de toutes sortes de déchets? Les nutriments peinent à se frayer un chemin au travers de ce corps visqueux devenu particulièrement épais. On assiste alors à un phénomène de malabsorption, très peu d’éléments parviennent jusqu’au sang et la plus grande partie des aliments ingérés finira aux toilettes sans avoir réellement nourrit l’organisme. Fâcheux, n’est-ce pas ?

 

On remarque une prolifération de micro-organismes pathogènes dans les ganglions  lymphatiques d’une personne malade.

Commençons par rappeler que le qualificatif de pathogène découle simplement du fait que les produits de l’activité microbienne causent des symptômes désagréables pour le malade.

Ensuite, si des bactéries se multiplient c’est qu’elles trouvent les conditions nécessaires, c’est-à-dire de la “nourriture”. Si elles n’ont rien à se mettre sous la dent, d’une part elle ne prolifèrent pas (comment le pourrait-elles en situation de famine ?) et d’autre part elles quittent simplement ce lieu qui ne leur convient pas.

Quelle est l’activité des microbes ? Manger (neutraliser) la toxicité que la lymphe leur apporte depuis le reste du corps. Contrairement à la croyance populaire et médicale qui affirme que les micro-organismes pathogènes sont détruits dans les ganglions, et ce peut être le cas bien sûr, il se trouve que ces chers microbes sont la plupart du temps, les alliés des cellules immunitaires pour la purification de la lymphe. Voire même les principaux acteurs.

tas d'ordures

Dans ce contexte utiliser des antibiotiques pose un problème, c’est comme si l’on tirait à vue sur les éboueurs dans nos villes sous prétexte que leur camion fait trop de bruit le matin. Il est certains qu’une fois morts, ils ne pourront plus conduire, par contre les ordures ne seront plus évacuées de la ville et vont s’accumuler, ce qui causera des problèmes bien plus préoccupants…

 

Et d’où provient cette toxicité ? De la pollution de notre environnement, d’une nourriture inadéquate et d’un problème d’élimination, par exemple.

 

Congestion lymphatique :

Lorsque l’on a une accumulation des déchets la lymphe s’épaissit et se déplace moins facilement. On parle alors de congestion.

Ce phénomène se manifeste sur le moyen et long terme. Il est causé par une importante entrée de toxicité dans l’organisme (pollution et alimentation inadaptée), par une production d’acides suite à un évènement extérieur (stress, choc, émotions fortes), par une mauvaise circulation de la lymphe (manque d’activité physique) et par une élimination insuffisante (émonctoires saturés et/ou fatigués).

Que se passe-t-il alors ?

Les toxines acides se balladent à leur gré, rongent nos tissus ici et là, perturbent la bonne marche de l’organisme et engendrent toute sorte de symptômes également connus sous le nom de “pathologies chroniques”.

J’ai expliqué plus haut que les “microbes” aidaient à l’élimination des toxines. Ce qui veut dire qu’en cas de congestion lymphatique avancée, les populations de micro-organismes vont exploser, certains devenant pathogènes en changeant de métabolisme (puisque leur environnement est différent), d’autres par leur nombre.

On notera également une plus forte élimination par la peau (parfois appelée le troisième rein) qui peut se manifester sous la forme de poussée d’acné, d’eczéma, psoriasis et tout type de désordre cutané.

Au niveau de l’intestin cela se manifeste par une absorption et une élimination moins efficaces, ce qui peut amener à une difficulté à prendre du poids ou à en perdre.

Les poumons sont des émonctoires secondaires, il y a donc sortie des acides sous forme de mucus. Cela peut causer toutes sortes d’atteintes respiratoires : obstructions chroniques, asthme, œdème, emphysème voire cancer (voir plus bas)

La congestion au niveau du crâne gêne le bon fonctionnement des cellules nerveuses ainsi que l’apport de sang frais, avec pour conséquence des perturbations dans les fonction cérébrales : réflexion, contrôle moteur et équilibre, mémoire, allant jusqu’à causer des dégénérescences nerveuses type Parkinson, Alzheimer, etc.

L’organisme stocke les acides dans du gras pour protéger ses tissus, la lymphe elle-même étant un liquide “gras”. Une toxicité élevée entrainera une prise de gras chez certaines personnes. Chez les autres, pas forcément plus chanceuses, il se produit un phénomène de déminéralisation (minute chimie): l’organisme associe une toxine acide avec un minéral alcalin (qu’il puise là ou il le peut : dans les tissus environnants )pour former un sel neutre en vue de l’éliminer (ce qui n’est pas forcément le cas dans un corps épuisé et peut occasioner d’autres soucis), ce qui fragilise les tissus. Inversement, une nettoyage de l’organisme avec les astuces données plus bas entraine la disparition du tissus adipeux devenu inutile (sans nécessité de faire du sport) et un individu déminéralisé pourra reprendre du poids si son alimentation lui fournit des minéraux bio-disponibles.

 

Cancer :

Dans des cas de congestion très importante, on parlera d’acidose majeure de l’organisme. Ce sont les conditions favorables à l’apparition de cancer. En effet, une cellule qui ne peut plus éliminer ses déchets métaboliques (la lymphe est archipleine) va voir son fonctionnement perturbé par ces acides qui vont léser ses organites (organes internes de la cellule) et agresser son ADN. Dans ce cas, la cellule moribonde a deux possibilité : soit elle meurt par nécrose ou en activant le mécanisme d’apoptose (suicide), soit elle se multiplie de manière anarchique pour tenter de survivre, on appelle ça une tumeur.

En théorie, les anticorps détruisent ce genre de cellules défectueuses. Hélas, ils sont transportés par la lymphe, et cette dernière étant totalement congestionnée, ils n’arrivent pas à atteindre leur cible. On parle de cancer lorsque la tumeur devient maligne, c’est-à-dire qu’elle produit des métastases : portions de tissus cancéreux qui se promènent dans l’organisme et vont se fixer sur un autre organe pour y développer un nouveau cancer. Cette notion est trompeuse. Un cancer apparait spontanément dans un milieu extrêmement acide. Comme l’acidose n’est pas localisée mais diffuse à travers tout l’organisme via la lymphe, elle est semblable partout, et des cancers peuvent apparaitre en différent endroits sans “métastaser”.

 

Maladies auto-immunes :

Le système immunitaire n’attaque pas ses propres cellules au hasard, ou parce qu’il est devenu fou. C’est un raisonnement typiquement humain sous dominance du mental. Depuis 3,8 milliards d’années sur Terre, la vie a eu le temps d’expérimenter et d’explorer toutes les possibilités. Le corps humain, fruit de cette évolution, est parfait et s’épanoui dans un contexte naturel. Ce qui pose problème aujourd’hui c’est l’environnement artificiel que nous avons créé, la pollution et les aliments transformés. Avant de se demander ce qui dysfonctionne dans l’organisme, posons nous la question de ce qui est toxique dans notre mode de vie. Dans le cas des maladies auto-immunes, le système immunitaire détruits des cellules endommagées, bourrées d’acides, mourantes. La seule raison pour laquelle des anticorps pourraient sen prendre à des cellules saines, c’est dans le cas ou elles possèderaient des protéines semblables à celle d’un résidu de digestion toxique. Ce qui signifie que l’on a consommé un aliment inadapté et que la paroi intestinale est trop abimée pour filtrer correctement les nutriments. Le problème ne vient donc pas directement du système immunitaire.

 

Comment épurer sa lymphe ?

C’est le désir le plus cher de votre organisme, voici quelques astuces pour lui faciliter la tâche.

  • Bougez, pratiquez une activité physique régulière, faites du trampoline etc.
  • Faites vous massez, vous le méritez bien de toute façon, non ?
  • Brossez vous la peau à sec, avec une brosse douce.
  • Transpirez (sport, sauna…).
  • Buvez suffisamment (sans vous forcer non plus, soyez à l’écoute).
  • Allégez votre alimentation en intégrant d’avantage de fruits et légumes cru.
  • Mangez plus de fruits, en particulier des agrumes.
  • Expérimentez les monodiètes, cures de jus ou le jeûne.

Fresh_cut_fruits_and_vegetables

Et le meilleur conseil, bien entendu évitez tout ce qui entraine une importante production d’acide dans l’organisme : le stress, les pollutions diverses, les conflits, l’alcool et autres drogues, les aliments industriels, transformés et trop cuits et l’excès de sport.

 

Hé mais attends une minute !

Si ce modèle est vrai, ça veut dire qu’une épuration de la lymphe mènerait à la guérison de n’importe quelle maladie chronique ? Il est certain d’obtenir une amélioration globale des symptômes voire même une rémission totale avec régénération des tissus lésés. Cela demande cependant, dans les cas les plus graves en particulier, de suivre un protocole adapté à chacun et progressif, mais aussi de laisser le temps au corps pour récupérer.

beach-aurore

J’espère que cet article vous aura éclairé ou interrogé. N’hésitez pas à me faire part de vos réactions !

A voir ensuite : l’équilibre acido-basique.

Amicalement,

Thomas

Publicités

20 réflexions au sujet de « La Lymphe, son rôle majeur dans la santé »

    1. pour le trampoline qui est un excellent investissement, c’est la marque allemande Bellicon (mini trampolines d’appartement dont on choisit la résistance en fonction du poids) qu’il faut choisir. Un peu cher mais c’est le top

      J'aime

    2. La lymphe circuler grâce à la pompe thoracique qu’est la respiration.
      Tous les stress bloquent la respiration or la respiration est le principal moyen d’éliminer les acides.
      En 2 mots bouger oui mais respirer bien c’est mieux 😉

      J'aime

  1. Magnifique article, Thomas.
    J’ai rarement vu un texte aussi lumineux et aussi adapté au grand public sur les fonction cruciales du système lymphatique J’aimerai pouvoir m’en resservir (sous réserve de citation évidemment) dans le cadre de mes explications didactiques auprès de mes patients. M’autorisez vous donc à l’utiliser et à le diffuser à ceux qui me consultent pour qu’ils appréhendent mieux l’enjeu d’une détoxification bien menée et la mise en place d’une alimentation juste entre autre ?
    Continuez à produire des documents aussi didactiques et informatifs. Je suis cela de près !
    Bien à vous,

    Claude Isabelle Vieillard
    Naturopathe (Cenatho Daniel Kieffer) – région parisienne

    J'aime

  2. Magnifique site : facile à lire, très complet, simple, visuellement agréable, de qualité exceptionnelle en touts points. Grand merci 🙂

    J'aime

  3. J’ai eu un cancer du sein… on m’a enlevé les ganglions lymphatiques… Qu’en est-il à présent svp de la circulation de la lymphe… (j’ai des « gros bras »…)… Merci.

    J'aime

    1. ça marche moins bien, ceux qui ont été retirés étaient visiblement chargé de drainer la lymphe des vos bras, résultat œdème du à l’acidose. Les autres ganglions devraient prendre le relais, si ils le peuvent, si vous avez eu un cancer, c’est que le niveau de toxicité était très élevé, sans doute l’est-il encore et tous les ganglions sont surchargés. En général, la priorité est de booster les reins et les surrénales et de faire bouger la lymphe (plantes médicinales + pratiques douces et alimentation). Bien que cela constitue une base, ça peut ne pas être suffisant, voyez avec un naturopathe compétent. Et restez loin des médecins avant qu’ils vous coupent un bras pour vous « soigner » … 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s